Carnets de voyage - Nouvelle-Zélande 2011

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De nouvelles photos!

Comme vous avez pu le constater, le blog n'est pas très à jour!
Je suis actuellement à Queenstown. J'ai modifié mon billet pour éviter la zone de Christchurch largement sinistrée par le récent séisme.

Vous pouvez retrouver les albums photo dans les "Pages" du bandeau latéral!
Pour ma part, c'est plus facile à mettre à jour que de rédiger un long article!

Bises à tous, Mathieu.

Day 4 to 7 - Pictures from Auckland to Thames

Voici une avant-première avec quelques photos des premiers jours:
Cliquez ici pour voir l'album Facebook

Les photos sont prises à Auckland, puis sur la route en direction de Thames, et celles à venir dans le même album sont prises sur la boucle Thames -> Coromandel -> Whitianga -> Thames...

Pas le courage (ni le temps) de rédiger des commentaires sur ces photos, mais j'essaierai de le faire (avec moins d'une semaine de retard si possible!!! ;) )

Grosses bises à tous,
Mathieu.

Day 11 - Turangi to Wellington

Un message rapide pour vous faire part de l'avancée de mes pérégrinations.

Je viens d'achever le trajet de Turangi vers Wellington, et je suis donc à Wellington pour la nuit.
Arrivée dans un petit backpacker charmant. L'accueil est sympa, et le cadre très "tour du monde". Y'a internet gratuit et en wifi s'il vous plait!!! C'est rare alors je vais en profiter (bon, bien sûr un quota assez faible mais ça devrait suffire!!! :) )

Demain traversée vers l"Ile du Sud à midi. Il me reste donc quelques heures pour visiter la capitale administrative de la Nouvelle-Zélande!
Je vous avoue quand même que: d'une part aujourd'hui c'est un peu mon jour de repos (à part les 5h de route ;) ), et d'autre part les villes sont pas le point fort de la NZ. C'est donc parti pour un petit tour (rapide) de la ville, et le Musée Te Papa. De retour au backpacker, je m'efforcerai de commencer à publier quelques photos des premiers jours!

A très bientôt! Math.

Day 6 - Auckland -> Thames

Le réveil est matinal! Tellement envie de démarrer les visites!!!
Première étape, se promener dans la ville et en ressentir l'atmosphère.

Le port abrite quelques beaux bateaux de plaisance, mais aussi beaucoup de bateaux de marchandise.
Il a été entièrement redessiné et il faut avouer que le bord de mer urbain et moderne est assez réussi.

Je monte ensuite dans les petites rues pour accéder à Albert Park

Je me décide enfin à monter dans la Sky Tower, pour prendre un peu de hauteur par rapport à Auckland!
C'est l'occasion de découvrir qu'Auckland est comme beaucoup de grandes villes assez hétéroclite, et on retrouve un centre très moderne jouxté par un port de marchandises bien moins estétique, mais aussi de beaux quartiers résidentiels sur les hauteurs de la ville.

Bien que tout le monde me l'ait conseillée, je craignais que la Sky Tower ne soit qu'une attraction à touristes, eh bien... oui! Mais c'était chouette de pouvoir admirer la ville, même s'il m'ont pris pour un voyageur fortuné. La tour comprend aussi un saut à l'élastique de 180 mètres. C'était l'occasion de jauger si je l'aurais fait. Heu, il m'aurait fallu une bande de potes surmotivés prêts à m'accompagner, car là c'est vraiment très très haut!!! :)

Je reprends ensuite la voiture, avec une conduite plus assurée que la veille, pour me diriger vers Thames au pied de la presqu'île de Coromandel... Et je découvre mes premiers paysages Néo-Zélandais, ça s'annonce déjà superbe!!! Un paysage grandiose à chaque virage (par chance il y a des tas de virages), je m'arrête plusieurs fois pour prendre des photos, mais c'est encore qu'un dixième des fois où j'ai poussé des grands "Oh!" et dans grands "Ah!" devant la beauté du paysage! Et encore le photographe n'était pas au mieux de sa forme! :)

Arrivée à Thames vers 6pm. Un peu perdu car je n'ai pas de nourriture, et je dois aller faire mes premières courses et commencer à réfléchir aux repas, etc... (Le truc qui me stresse par définition)
Il est donc 6 heures, et je rencontre Greg qui tient le backpacker. Très sympa déjà par mail, il m'accueille comme un vieil ami, me fait visiter le backpacker, assez réduit et très mignon. C'est une maison qui a été douillettement aménagée pour recevoir les packpackers. On sent d'entrée le plaisir que prend Greg à tenir sonc backpacker. Il me demande aussi si j'aime le poisson... Heu, pardon Greg, tu peux rembobiner? Oui, j'aime le poisson, pourquoi? En fait, Greg a préparé le repas pour tout le monde. Il est allé pêcher durant la journée et nous a concocté un repas de rêve...
Bref, ce backpacker est devenu instantanément ma maison en Nouvelle-Zélande. D'ailleurs il est en vente... Bien sûr sans Greg le lieu ne doit plus être tout à fait le même, mais... quelqu'un est preneur pour aller habiter au paradis??? ;)
Pour ce soir-là, pas de courses donc et après ces premières découvertes néo-zélandaises je prends donc une bonne douche, et rejoins les travellers. Tout le monde est très sympa, l'ambiance est donc excellente et le repas succulent.
La plupart des gens se couchent assez tôt, et la discussion s'achêve en comité réduit... Discussions multilingues, sur ce que chacun a fait, va faire... Discussions sur les différences de point de vue selon l'origine de chacun...
La meilleure arrivée dont j'aurais pu rêver en Nouvelle-Zélande.

Day 5 - Auckland

Voilà enfin l'atterrisage à Auckland... La terre promise!!!
Tant d'attente pour ce grand moment... Au sens large: depuis plusieurs mois, mais aussi dans un aspect plus instantané: le vol Dubaï-Auckland dure 25 heures!!! Ca fait bizarre de se lever à Dubaï à 5h, et d'arriver dans l'aprèm à Auckland. Oui c'est l'aprèm mais celle du lendemain, et tout le sommeil qu'on a glané dans l'avion c'est 3 fois 1h de sieste! Oups... ;)

Ca y est donc!!! Débarquement des passagers (adieu l'A380), récupération des bagages (petit stress comme d'hab...), et obtention du visa.
L'entrée dans le pays est aussi conditionnée par un bon nombre de mesures sanitaires. Notamment, tout fruit ou produit contenant du lait ou des oeufs doit être détruit à l'entrée dans le pays. Le matériel de marche ou de plongée est soumis à une inspection afin de déterminer leur degré de propreté. L'objectif est de limiter la contamination de l'environnement naturel Néo-Zélandais. Cet écosystème géographiquement isolé du reste du monde s'est développé de façon assez singulière, et un bon nombre d'espèces animales et végétales n'existent qu'en Nouvelle-Zélande. A une échelle temporelle plus récente, le pays a longtemps été tenu à l'écart des activités humaines (immigration massive des Européens mi dix-neuvième siècle), de cet fait il est resté relativement préservé. Les Néo-Zélandais ont une grande conscience environnementale, et les mesures d'hygiène ont été écrites dans ce sens.
Pour mémoire: dans le formulaire qui est remis, il ne faut pas hésiter à cocher les produits que l'on fait entrer même s'il y a un léger doute sur l'intérêt de les signaler. Lors de la suite du contrôle, les agents seront plus conciliants s'ils sentent que vous prenez les mesures sanitaires au sérieux plutôt que si vous essayer de faire rentrer des produits interdits.

Je change mes euros en dollars (New-Zealand Dollars, taux 1 NZD ~ 0,6 EUR), j'acquiers une carte SIM (pour pouvoir accéder à internet depuis mon mobile: GPS, Facebook, et mails). Puis je passe mon premier coup de fil pour que la location de voiture m'envoie une navette. Les premiers contacts avec la langue anglais telle que parlée en Nouvelle-Zélande est plus encourageante qu'en Australie où l'accent et la vitesse d'élocution sont terribles.
Je prends donc cette navette, et je réalise alors que je vais devoir conduire à gauche. A vrai dire je le savais depuis un moment, mais c'est le genre de question à laquelle on répond "je verrai bien", "ça va le faire"... Ah ben là, coup de stress quand-même: les habitudes sont bien ancrées et en 5 minutes de trajet je crois que le chauffeur va avoir 10 accidents!
Naturellement je prends la meilleure assurance qui est proposée par la société de location! Et je récupère ma voiture. Mince, elle est blanche!!! Moi qui m'amusais d'avance d'avoir une voiture verte et violette, me voilà un brin déçu par mes deux stickers... Bref, ça sera une anecdote de moins, mais probablement plus discret!!!
Je rentre dans la chariotte du diable, et là (stupeur et tremblements): boîte auto... Alors je vous dis pas la crise de rire quand je suis re-rentré dans le bureau de la loc en demandant à la nana comment ça marchait... Ca tombe bien j'avais besoin de me détendre un instant avant de m'aventurer dans Auckland!
Bref, je fais quand-même 2 fois le tour du quartier en essayer de rouler à gauche avec ma boite auto. Finalement, il faut juste penser symétrique!!! Si seulement j'avais eu un parent prof de Maths! ;) Je pars vers Auckland avec mes explications écrites et mon plan... Je vous garantis qu'après avoir confondu deux ou trois fois la pédale de frein avec celle d'embrayage (chaud derrière! veuillez ne pas essayer cette cascade chez vous!), après avoir fait deux fois le tour de la ville sans trouver la bonne rue: j'ai décidé de changer de stratégie et je me suis garé au premier parking venu!!! Bon, ok, mauvaise idée car marcher 45 minutes avec mes deux gros sacs jusqu'à l'auberge de jeunesse en côte j'ai pas trop apprécié. Mais bon, ça s'appelle "se débarrasser de la patate chaude" (HPRT pour les intimes)! ;)

Ah, j'en ai pas encore parlé dans la série des premières impressions, mais celle-ci est importante: dès les premiers pas à l'extérieur, j'ai l'impression qu'il fait aussi chaud qu'à Dubaï!!! Chouette, chouette, chouette! Je savais pas trop à qui m'attendre concernant le ressenti de la météo, là ça commence bien!!! Ca sent les vacances les amis!!! Surexcitation totale! :)
J'arrive à l'auberge (Base Auckland). Le concept était annoncé sur le site web: the backpacker to party! Peuplée d'australiennes en mini-jupes surmotivées pour faire fête toute la nuit, l'ambiance était plus à la "party" qu'au "backpacker"! Autant vous dire au passage que la transition entre les burkhas à Dubaï et les mini-jupes à Auckland, ça fait un choc. Pas forcément en faveur de la civilisation occidentale d'ailleurs. A méditer.
Bon, l'auberge est très impersonnelle, je sors faire un petit tour et prends quelques photos... Cliquez dessus, puis naviguez!

DSC_0008.JPG

DSC_0008.JPG

Puis, vient un moment où il faut bien finir par fermer les yeux...

Day 4 - Dubaï -> Sydney -> Auckland

Heu, 25 heures d'avion...
What else?!?

Days 1 to 3 - Trip to Dubaï

Au cours du vol Dubaï-Sydney, je prends enfin le temps de rédiger un billet pour vous décrire la première étape de mon voyage: ces 3 jours à Dubaï!
Mettez-vous à l'aise, c'est un beau petit pavé. Beaucoup m'ont demandé que je les prenne dans mes valises. Alors… voilà ma façon de vous prendre dans mes valises! Venez vivre ce petit moment de découverte: préparez-vous une coupelle de cacahuètes. Poussez la folie jusqu'à prendre une bière ou un petit verre de ratafia pour les Lotois. Si, si, j'insiste! On voyage là, c'est avant tout du plaisir! :)

Lire la suite

Days 1 to 3 - Pictures of Dubaï

Voici l'album photo de Dubaï, avant un message plus détaillé pour vous raconter le périple!!!

Cliquez ici pour voir l'album Facebook
Désolé pour les allergiques à Facebook, mais l'accès à Internet étant difficile à Dubaï je n'ai pas pu envoyer toutes les photos sur le blog!

Pour moi, tout va pour le mieux! Donnez-moi de vos nouvelles à travers les commentaires!!!
Aujourd'hui (jeu 10 fév) c'est le décollage pour Auckland, avec escale à Sydney.
20h de vol à venir! O.o

Grosses bises à tous,
Mathieu.

Trip en Nouvelle-Zélande 2011

And it begins... NOW!

J'en ai rêvé pendant des mois et des mois...
...cette fois-ci c'est la bonne: la Nouvelle-Zélande!!!

Le programme, demandez le programme!!!

Départ le dimanche 6 février 2011, et retour le 5 mars (2011 ? ;) )

Entre temps, escale à Dubaï pour 3j, histoire de découvrir une facette du Moyen-Orient.

Puis, sur place, 3 semaines pleines.
La Nouvelle-Zélande est composée de deux îles principales, et chacune recèle de sublimes paysages.
Ah, c'est sûr, si c'était pour faire la fête il y a plus près... Mais qui sait, peut-être que j'aurai changé de discours à mon retour! La troisième mi-temps existe-t-elle aussi au pays du Haka???

Carte Nouvelle-Zélande Bref. 2 îles: Nord et Sud. Jusque là, vous suivez.
L'arrivée, l'atterrissage, que dis-je... le petit pas de l'homme! aura lieu à Auckland. Au Nord de l'île du Nord. Le 11 février 2011 (après J.C., si si, je suis sérieux!)
A partir d'Auckland, le trajet général est défini, un timing approximatif aussi (pour ne pas être pris de court), mais avant tout je veux voyager à mon rythme! Si je trouve l'auberge de jeunesse idéale, que j'en tombe amoureux, et que je n'ai pas envie de plier bagage aussitôt, peut-être bien que j'y resterai! :) La période (fin de l'été) n'est pas la plus touristique, et les places en auberge devraient être facilement adaptables...
Objectif: road trip.

Un road trip qui traversera donc l'île du Nord, d'Auckland vers Wellington (la capitale). Passage obligé par Rotorua et Taupo, sites volcaniques aux lacs sulfurés et aux couleurs surprenantes!
Le 18 février à 12h précises, traversée de l'Ile du Nord vers l'Ile du Sud. Je regarderai l'horizon depuis la proue d'un ferry... tel Jack le vagabond aux bras de Rose (version Maori please). Un espoir toutefois, que la Santa Regina ne se prenne pas pour le Titanic, et que la majestueuse traversée au gré des fjords soit servie "ice free"!
Depuis Picton, l'homme à la barbe - à la chemise - au sac à dos - aux chaussures de marche - au grand coeur, bref l'aventurier auteur de ce blog, reprendra son cheminement vers le Sud (à la recherche de l'Ombre jaune)... Direction Queenstown, la ville des sports extrèmes, puis Milford Sound, des fjords sauvages à perte de vue... Un trajet parsemé des paysages sublimes, et je l'espère de belles rencontres en auberge ou chez l'habitant!

Et enfin, le 4 mars, retour de Christchurch (houlà on remonte très sérieusement là!!!) vers Auckland pour un retour en France dans la foulée! (Arrivée le 5 mars à 17h15)

Alors, enfin le départ?

Oui, enfin le départ! Entre le stress et l'excitation...
Tout semble prêt, mais le sac est loin d'être bouclé!
Et puis quoi? Qu'est-ce qu'on risque...
Vivre l'aventure!!!